65 % des Français opposés aux ordonnances sur la loi travail. Calculez ce que vous allez coûter à licencier

Alors que les organisations syndicales se retrouveront ce lundi 9 octobre pour réfléchir à une mobilisation contre les ordonnances de la loi travail, la publication d’un sondage Harris Intercative – LCP devrait donner matière à réflexion.

En effet, il en ressort d’abord que les Français sont très majoritairement mal informés sur cette réforme. Seulement 4 Français sur 10 se disent bien informés à ce sujet. Pour rappel, ce niveau d’information est légèrement inférieur à celui sur le projet de « loi Travail » porté par Myriam El Khomri lorsqu’elle était ministre du Travail, tel que mesuré en juin 2016.

C’est dire d’abord combien les organisations syndicales ont un travail très important à accomplir pour continuer à élargir la mobilisation. D’autant que si ce niveau d’information est perfectible, les Français ont majoritairement une opinion négative. Ils manifestent de fortes préoccupations concernant les relations entre patrons et salariés et sont inquiets quant à l’avenir des droits et des conditions de travail avec une certaine inquiétude concernant les risques de « licenciements » et de « précarité ».

D’une manière générale, note l’institut Harris, près de deux Français sur 3 se disent opposés à cette réforme, soit une hausse de 7 points par rapport à la fin août lorsque les annonces venaient d’être annoncées par le Premier ministre Edouard Philippe. Si les électeurs d’Emmanuel Macron se montrent logiquement les plus positifs à l’égard de ces ordonnances, leur soutien est nettement plus mesuré qu’il y a quelques semaines (71 % y sont favorables, contre 82 % en août 2017).

Si, malgré le soutien que les Français interrogés expriment sur certaines mesures ils sont  plus nombreux à exprimer leur opposition. En effet, plus des trois quarts (76 %, + 5 points) pensent que cette loi va avoir pour effet de réduire le pouvoir des syndicats dans les entreprises. De même, 63 % estiment qu’elle va détériorer les conditions de travail des salariés.

 

Scepticisme sur l’efficacité de la réforme

Le sondage nous révèle également que seuls 44 % des Français estiment qu’elle va améliorer la compétitivité des entreprises françaises, 37 % qu’elle va améliorer la croissance économique du pays, et 29 % qu’elle permettra de réduire le chômage (scores relativement stables par rapport au mois d’août).

L’institut note aussi que « les électeurs d’Emmanuel Macron, s’ils se montrent davantage inquiets que par le passé par les conséquences individuelles de cette réforme, partagent toujours majoritairement leur optimisme quant à ses effets macroéconomiques. »

Les Français sont également 57 % à soutenir les grèves et manifestations, même s’ils ne sont pas tous prêts à y participer.

Un chiffre qui donne là encore une idée du travail syndical à accomplir pour élargir et ancrer à l’entreprise la mobilisation.

 

 

Calculez ce que vous aller coûter à licencier (sans raison) !

Les ordonnances en bande dessinée

Le petit guide illustré pour comprendre le plafonnement des indemnités prudhommales, ou autrement appelé le « forfait licenciement »

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *